Les impacts de la guerre en Ukraine sur l’immobilier Français

Le marché immobilier connaîtra un destin imprévisible après le déclenchement de la guerre en Ukraine. Et cette incertitude est une chose à laquelle le secteur de l’immobilier doit se préparer (propriétaires et locataires compris).

Hausse des charges sur l’immobilier : une conséquence directe de la guerre en Ukraine

La hausse des charges courantes liées à la location d’un bien immobilier va induire une rentabilité locative en baisse pour les propriétaires.

La meilleure façon pour les bailleurs de combler ce manque à gagner est alors d’augmenter les loyers.

Face à la hausse des prix de l’énergie « nous devrons tous faire un effort » a expliqué le Ministre de l’Économie Bruno Le Maire le 07 Mars 2022.

Le gouvernement a annoncé que le gel des tarifs du gaz allait se poursuivre au-delà du mois de Juin. Des mesures sont également prévues pour limiter la hausse des prix de l’essence.

Rappelons qu’en avril 2020, le cours du baril de pétrole était descendu à 22,71$, contre 128 $ en mars 2022.

Hausse des tarifs des matériaux de construction et de l’énergie en à cause de la guerre en Ukraine

L’augmentation des coûts de l’énergie et la hausse du coût des matières premières auront un effet immédiat sur la construction immoblière.

Des industries qui consomment de grandes quantités de ressources, comme la production de ciment, sons susceptibles d’être affectées. En effet elles subiraient des coûts de production plus élevés.

La remontée des taux de crédit immobilier

Les prêts ont déjà commencé à grimper à un niveau un peu plus élevé ces dernières semaines et divers indicateurs semblent se maintenir pour l’instant.

Nous observions une augmentation des coûts des prêts dès février. Cette tendance semble se poursuivre en mars étant donné que différents courtiers ont déjà constaté une augmentation d’environ 10 points de base dans tous les domaines.

De toute évidence, les effets de la guerre en Ukraine pourraient accélérer un processus qui semble être en cours depuis un certain temps maintenant.

Les paramètres du calendrier

En plus du conflit en Ukraine, nous sommes en pleine période d’élection présidentielle.

En moyenne, l’année d’une élection présidentielle, on enregistre près de 4 % de transactions immobilières en moins.

Notez cet article

Note moyenne

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

0 Shares:
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Sur Le Même Thème :