Quels sont les pièges à éviter pour un investissement locatif ?

Vous pensez à investir dans l’immobilier ? Les avantages fiscaux, le faible taux de rendement des placements financiers, sont autant de bonnes raisons pour étudier sérieusement ce placement, qui peut s’avérer être une excellente opération sur le long terme. L’investissement locatif représente une bonne opportunité lorsque celui-ci est bien étudié et préparé. Afin de de réussir son investissement locatif, nous allons décrypter les 5 pièges à éviter lors de votre premier investissement. Suivez le guide !

Investissement locatif, piège n°1 : Investir pour les avantages fiscaux

En France, l’immobilier présente de nombreux avantages fiscaux. Ces derniers varient en fonction du type de location (meublé ou vide). Par exemple, la loi Pinel, permet aux propriétaires éligibles de bénéficier d’une réduction de 12 à 21% d’impôts. Ce dispositif a d’ailleurs été prorogé jusqu’au 31 Décembre 2022. Souvent, les dispositifs s’appliquent à des biens immobiliers neufs, cependant l’emplacement du bien est souvent moins stratégique que l’immobilier ancien. Cela peut avoir un impact sur la location et la revente du bien, qui seront moins avantageux.

Investissement locatif, piège n° 2 : Éviter la précipitation

Pour tout investissement, il faut mieux prendre du temps à réfléchir à vos objectifs :

  • Souhaitez-vous récupérer le bien pour vous-même dans un avenir que vous avez défini ?
  • Le vendre pour réaliser une plus-value une fois le remboursement terminé ?
  • Est-ce une manière de constituer une rente pour vos vieux jours ?

Mais aussi se poser les bonnes questions à propos du lieu et définir le logement dont vous aimeriez investir.

Piège n°3 : Le coût d’éventuels travaux

Un détail qui peut couter très cher si vous n’êtes pas vigilant lors de votre visite sur certaines choses qui devront être changées. Donc pour éviter de gaspiller votre argent et ainsi éviter les pièges de l’investissement locatif, entourez-vous d’un expert lors de votre visite.

Piège n°4 : Ne pas s’informer suffisamment sur le marché de l’immobilier

Mieux vaut choisir une ville où il y a de la demande ! En France, le rendement locatif moyen se situe entre 2% et 7% selon la région. En effet, il existe beaucoup de différences entre les différentes villes. Dans des villes comme Bourges, Limoges, Brest, où le dynamisme est faible, il y a un risque que le propriétaire du bien immobilier ne perçoit pas de loyers, et fait donc face à une baisse de rentabilité. Avec une bonne étude de la ville sélectionnée, une bonne connaissance des quartiers vous aidera à privilégier un bien desservi par les transports et à proximité des commerces. C’est une première garantie d’attirer les futurs locataires.

Mais investir dans des villes à rentabilité modérée comme Paris, Bordeaux, Lyon ou Marseille permet à l’investisseur de diminuer ses risques. Dans ces villes, la vacance locative est bien plus faible, et permet à l’acheteur de recevoir un revenu immobilier intéressant.

Piège n°5 : Ne pas se précipiter

Une décision si sérieuse comme un achat immobilier est si complexe, tout investisseur espère trouver l’opportunité parfaite. Par contre trop attendre peut aussi être risqué. En France, le marché est dynamique, et évolue très rapidement. Et évidemment, les prix suivent la tendance haussière du marché.

Notez cet article

Note moyenne

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

0 Shares:
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Sur Le Même Thème :