Comment investir en immobilier avec la loi Duflot en 2022 ?

La loi Duflot garantie une réduction fiscale tant que le bien sera loué avec des loyers ne dépassant pas les plafonds prévus. Les risques ne se trouvent donc pas au niveau de la loi mais au niveau du bien immobilier. Donc il faut bien choisir son investissement pour bénéficier de la loi Duflot en 2022.

investir en immobilier avec la loi Duflot en 2022
investir en immobilier avec la loi Duflot en 2022

Les risques d’un investissement immobilier

Le premier risque concerne la qualité du bien immobilier. Tout investissement comporte une part de risque indéniable. Ici, elle concerna la qualité du bien :

  • Son prix d’achat n’est-il pas trop important ?
  • L’emplacement du bien a-t-il un réel potentiel ? Et dans le futur ?
  • Quel est l’état de la demande de location dans le secteur ?
  • Le bien est-il construit sur des bases solides ? Quelle est la qualité de la construction ?

Beaucoup de questions qui ne doivent pas être prises à la légère puisqu’elles seront garantes du bon état de votre acquisition.

Autres questions, plus vis-à-vis de la réduction fiscale :

  • Est-ce que j’utilise le dispositif le plus adapté à mes besoins et au type de bien que j’acquière ?
  • Le montant de mon investissement n’est-il pas trop élevé compte tenu de ma situation financière actuelle ?
  • Est-ce que je respecte bien les conditions pour bénéficier des avantages fiscaux liés à mon investissement ?
  • Ai-je rempli tous les formulaires et documents nécessaires ?

L’investissement immobilier locatif n’est pas à prendre à la légère et bien que les avantages soient réels et prouvés, il faut bien comprendre qu’il ne s’agit pas d’acheter un simple titre en bourse. Pour bien investir en loi Duflot en 2022 ou en loi Scellier, il faut s’impliquer et s’investir comme lors de l’achat d’une résidence principale. Beaucoup d’éléments paraîtront importants mais votre ressenti sera la clé de la réussite, en plus d’un bon emplacement qui implique des locations permanentes et simples.

Les points clés pour bien choisir son bien

Le premier point est le plus évident et dans le cadre d’un investissement immobilier locatif en loi Duflot, l’emplacement du bien sera primordial. Le critère numéro un dans votre achat devra se faire en fonction de la demande locative. Vous n’habiterez probablement jamais dans le bien en question et la location sera donc un état quasi permanent.

Vous pouvez par exemple vous diriger en agences et demander des garanties locatives. Si les agences sont constamment réticentes, cela n’est pas nécessairement bon signe. N’hésitez pas à faire appel à des professionnels de la défiscalisation pour la mise en place des garanties locatives.

Dans la mesure du possible, évitez les studios et privilégiez les T2, T3 voire T4. La demande locative sur ces biens est généralement beaucoup plus stable que dans les studios et le turn over sera bien moins important.

N’hésitez pas à proposer des loyers sous le plafond Scellier. Cela sera apprécié des locataires qui auront tendance à rester plus longtemps dans l’appartement.

Optimisation du montage fiscal avec la loi Duflot en 2022

Le montage fiscal est un point clé d’un bon investissement.

Le premier réflexe à avoir est de bien choisir la loi de défiscalisation (Duflot, Scellier, LMP, LMNP, Censi-Bouvard, Girardin, …), les avantages étant différents, tout comme les conditions.

En fonction du choix, il faudra s’assurer de respecter toutes les règles de la loi en question. Par exemple, pour la loi Duflot, la valeur du bien ne doit pas dépasser 300 000 € et les HLM seront largement favorisés.

Les formulaires devront être bien remplis en conséquence. De nombreux contribuables sont passés à côté de la réduction fiscale en raison de formulaires mal ou trop vite remplis. Attention donc à ne rien négliger.

En ce qui concerne votre situation, assurez-vous que le montant à investir est le bon montant et que le montant de l’apport ne soit pas trop important.

Seul ou se faire aider pour investir avec la loi Duflot en 2022 ?

La finance et la fiscalité est un métier. Si vous avez les connaissances nécessaires, vous pouvez tout à fait vous débrouiller seul et gérer votre investissement de A à Z.

Toutefois, si comme la majorité des contribuables investissant dans l’immobilier locatif vous n’êtes pas entièrement sûr de vous (c’est le cas de 80% des investissements immobilier locatif), vous pouvez très bien vous faire aider par un cabinet spécialisé.

Les interventions sont d’ailleurs souvent gratuites pour le contribuable puisqu’ils se rémunèrent auprès des vendeurs ou du bien immobilier.

Notez cet article

Note moyenne

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

0 Shares:
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Sur Le Même Thème :